Portail*Portail*  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ASTRALIENS Forum SPIRITUEL: S' INDIVIDUALISER ET ŒUVRER VERS SA TRANSFORMATION : DÉVELOPPEMENT ESSENTIEL...Voyage astral... Rêves...ASTRALIENS: LA CONSCIENCE DANS TOUS SES ÉTATS

Partagez | 
 

 Théories diverses sur les Experiences Hors du Corps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MyRâa
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Age : 49
Date d'inscription : 11/09/2009
Messages : 10863
Localisation : A l'ouest
Humeur : Tonglen
Zodiaque : Balance Signe Chinois : Singe
Emploi/loisirs : Maitre reiki

MessageSujet: Théories diverses sur les Experiences Hors du Corps   Lun 31 Mai - 10:57

Afin d'éclairer ou d'essayer de comprendre ce vaste sujet d'expériences hors du corps (voyage astral/projection de conscience)
Voici des extraits de différentes théories tirées de l'ouvrage de l' INREES.
Nous pouvons y accoler les nôtres. yeu

Interrogeons nous sur les théories qui expliquerait le POURQUOI des conditions qui amèneraient à vivre le phénomène:

Le modéle de projection ou exosomatique:
L'idée que quelque chose quiterrait réélement le corps physique et percevrait réellement depuis l'extérieur du corps était le point de vue exprimé par plusieurs chercheurs Français du XIXe siècle et du début du XXe:
(Louis-Alphonse Cahanet, Adolphe d'Assier, Albert de Rochas, Hectore Durville, Ernesto Bozzano, plus recement: Osis, Mc Cornmick, Morris, Forhan, Monroe, Bourgine, Muldoon, Bruce, Crookall, Buhlman et Vieira)
Après une série d' expériences effectuées en laboratoire à l'aide d'un détecteur conçut pour réagir au plus infime mouvement était placé à coté d'un visuel "cible" installé dans une autre pièce fermée, on demandais à l'expérienceur de "se rendre" dans cette pièce en sortie de corps, tandis que le corps physique se trouvait dans une autre pièce fermée et située à l'autre bout du même bâtiment.
Des dizaines d'essais réalisés sur plusieurs mois ont permis de constater que les moments lors des quels l'experienceur avait identifié correctement la cible, correspondaient aux moments où le détecteur de mouvement avait réagi.

Les chercheurs qui se sont intéressés à ce que l'on désignerait par "corps exosomatique" ont développé une description assez élaborée de ses caractéristiques, de son comportement et de ses limitations.
Ils ont ensuite fait une synthèse forts de la multitude de témoignages des experienceurs:

a) Le corps humain physique serait associé à au moins 2 et non juste 1 "corps d'énérgie subtile"
b) Le plus dense de ces corps d'énergie subtile aurait tendance à rester à l'intérieur du corps physique ou ne serait susceptible de s'en éloigner uniquement qu'à une distance maximum de 7 metres
c) Le plus subtil de ces corps exosomatiques pourrait s'éloigner beaucoup plus du corps humain que le corps plus dense et pourrait porter un double de la personnalité et de l'esprit de l'experienceur. spécialement quand l'expérience est volontaire.
Ainsi l'esprit de la personne serait plutôt une copie ou un double de l'esprit de la personne qui serait temporairement projeté hors du corps physique.
d) Un canal de communication est toujours maintenu entre le double et le corps physique, même si ce lien est généralement passif, sauf quand un signal est envoyé au double lorsque quelque chose touche ou dérange fortement le corps physique.
c) Le double projeté a la capacité de faire preuve de volonté et peut par conséquent apprendre à augmenter sa clarté perceptuelle, se diriger vers des endroits géographiques différents et altérer ses capacités de perception afin de percevoir la variété des environnements.

Jusque là tout va bien pour NOUS!

Le modèle psychologique ou imaginaire:
En générale chaque branche de ces sciences a donné lieu à une théorie basée sur ses propres principes préexistants, Ainsi selon le point de la psychanalyse Freudienne et l'égo de Paul federn:
"dans les expériences de sortie de corps il semblerait qu'il y ai un retrait de l' énergie émotionnelle (appelée cathexie) du moi au profit du mental."
"le désinvestissement du moi corporel est donc réinvesti dans l'image du corps de sorte que le sujet a la sensation subjective d'un moi corps"
(Gabbard, Twemlow)

Du point de vue de la psychanalyse Lacannienne (et la pensée de Hécaen, Ajuriaguerra et M'Uzan)

"l'experience exosomatique relèverait donc en 1ereapproximation du registre de la constitution de moi et pourrait s'entendre comme moment régressif et défensif lors de confrontation soudaine et réel de la mort"
Je passe le reste, j'y reviendrai si demande!

Du point de vue de la psychologie cognitive (en y intégrant la recherche sur les rêves)
"l' EHC commencerait lorsqu'une personne perd le contacte avec toutes les informations sensorielles que lui envoie son corps, tout en demeurant consciente, la personne conserverait l'impression d'avoir un corps mais cette impression ne provient plus des informations fournies par les sens.
Chacun de nous vit ce processus chaque nuits dans ses rêves, tous les rêves peuvent être appelés des EHC dans le sens où au cours de nos rêves nous faisons l'expérience d'événements et d'endroits différents de l'activité de nos corps
(Laberge, Levitan)

Un autre psy cognitiviste (Harvey. J Irwin) considère que les EHC ne sont pas produites par un processus de rêve mais par un processus de synesthésie. Un phénomène neurologique qui conduit le cerveau à associer un ou plusieurs sens physiques entre eux. Il soutient qu'après que l'individu cesse de sentir son corps physique il peut avoir:
"L'impression que la conscience n'est plus attachée spatialement au corps, cette idée abstraite non verbale de conscience désincarnée est codée par le système de traitement cognitif en une image somesthésique passive, d'un soi statique flottant".

Cependant plusieurs objections à ces modèles théoriques sont soulevées:
Il demeure impossible d'expliquer comment une personne puisse être capable de décrire des événements ou des objets situés dans des endroits éloignés de son corps physique et qu'elle n'avait jamais vus auparavant (endroit où elle voyage pendant l'expérience)
* Ces modèles n'ont pas pleinement expliqué non plus le pourquoi les effets secondaires sur le développement psychologique de la personne sont souvent très puissants, profonds et durables, si l'expérience était essentiellement une simple illusion momentanée.


Les modèles neurologiques:
En stimulant directement le cerveau quand l'un de ses patients épileptique dont il avait touché le cerveau d'une sonde électrique et c'était exclamé "ho je suis en train de sortir de mon corps!" Le chirurgien canadien Wiledr Penfield (1955) avait remarqué que quand (bêtement lol) il appliquait une décharge électrique sur le lobe temporal, il induisait de nombreuses expériences différentes (musicale, parfumées etc) Similaires à celles vécues lorsque le tissus le tissu cérébrale génère lui-même des décharges électriques dans ces aires.
Plus récemment un neurochirurgien suisse (Olaf Blanke) eu la même surprise (sur le "gyrus angulaire droit) d'un patient épileptique.
Intrigués avec le docteur Christine Mohr, ils décidèrent de rechercher dans leur archives d'autre patients ayant rapportés avoir vu leur corps depuis l'extérieur d'eux même.
Sur 41 cas analysés, 11 semblaient avoir vécu une EHC (des épileptiques) les autres patient avaient ce que les médecins nomment "Autoscopie" "Héautoscopie" des hallucinations de type Psychopathologie.
Le docteur Blanke suggère que lorsque le traitement d'information du cerveau est temporairement interrompu, le cerveau déchiffre mal et nous présente une vision de notre corps comme si nous nous trouvions à l'extérieur et au dessus de lui.

Bien!
Mais!
*Quand le cortex cérébral cesse de fonctionner (comme pendant un arrêt cardiaque) qu'est ce qui produirait l'image du corps et de son environnement que les experienceur ayant vécu de tels arrêts cardiaques ont rapportés?
*Lorsqu'il n'y a ni crise d'épilepsie,ni sonde électrique pour interrompre la jonction temporo-pariétale, comment une personne qui induit volontairement une EHC influence cette partie du cerveau?
* Comme pour le modèle "imaginaire", la question suivante se pose: Si les environnements décrits par les experienceurs sont créés par leur cerveaux/esprit, comment expliquer leurs descriptions exactes d'objets, de personnes, d'événements dans les lieux éloignés de leur corps physique et qui leur était inconnus?
On constate que tout les modèles: Projection/exosomatique, psychologique/imaginaire, neurologique. Offrent chacun une ou plusieurs explications pour differentes parties d'une EHC

Mais cependant aucun modèle ne semble encore pouvoir expliquer à lui seul toutes les caractéristiques d'une expérience de sortie hors de corps.


...............................................................................................
syndrome Asperger= communication qui peut être différente
Revenir en haut Aller en bas
http://astraliens.forumactif.org
 
Théories diverses sur les Experiences Hors du Corps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelques questions sur les voyages hors du corps.
» La sortie hors du corps consciente, appelée aussi "voyage astral"
» Sortie hors du corps.
» Voyage astral ou Sortie Hors du Corps
» Technique pour une Projection Astrale ou Sortie Hors du Corps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astraliens :: États de conscience :: Expérience extra-corporelle SHC/OOBE-
Sauter vers: