Portail*Portail*  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ASTRALIENS Forum SPIRITUEL: S' INDIVIDUALISER ET ŒUVRER VERS SA TRANSFORMATION : DÉVELOPPEMENT ESSENTIEL...Voyage astral... Rêves...ASTRALIENS: LA CONSCIENCE DANS TOUS SES ÉTATS

Partagez | 
 

 Les deuils en notre existence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MyRâa
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Age : 49
Date d'inscription : 11/09/2009
Messages : 10863
Localisation : A l'ouest
Humeur : Tonglen
Zodiaque : Balance Signe Chinois : Singe
Emploi/loisirs : Maitre reiki

MessageSujet: Les deuils en notre existence   Mar 27 Avr - 11:30

Les deuils successifs de notre existence peuvent être aussi les germes de notre croissance disait Jacques Salomé dans son excellent ouvrage: le courage d'être soi.
Je ne vais évidement pas m'improviser psychologue spécialisée dans la communication comme ce grand monsieur, je vais simplement vous retransmettre ce que j'ai cru comprendre durant ces quelques années de recherche, de compréhension sur moi même et mes bagages.
De frustrations, de traumas et autres sentiments négatifs, de manque de communication, d'explication, j'ai accepté l'enfance que j'ai eu et les parents qui ont fait du mieux qu'ils pouvaient du moins avec ce qu'ils avaient. Mais voilà un jour ou l'autre il nous faut nous prendre en charge, passer de l'enfant que nous avons été, à l'adulte et au parent que nous pouvons avoir le choix de devenir.
J'ai reconnu mes parents, j'ai fait le deuil d'un frère unique parti trop tôt, je fait grandir ma fille dans le renoncement d'un père abandonnant.

Les deuils de notre existence donc:
Nous y sommes tous confrontés un jour ou l'autre dans les aléas de nos vies, que cela soit par la disparition brutale d'un être cher, l'absence d'un parent même "présent" physiquement, un déménagement, un grand père emporté par l'âge, une tante par la maladie, un animal perdu ou qui vieillis plus vite que nous, une peluche chérie ou un jouet qui s'égare, ou toute autre blessures primitives, sauvages, incontrôlables qui deviennent parfois "impAnsables" à ce que que l'on pense.
Ces absences et l'éprouvance du manque associé à celles ci sera irrémédiablement et fidèlement "engrangé" dans la mémoire extraordinaire du corps.
Toutes ces absences s'inscrivent en nous dans les premiers temps de la vie, quelle que soit la qualité des soins, de la présence et de l'amour offerts.

La vie n'est pas qu'une succession de naissances. Pour accéder à tous nos "possibles", plus de liberté, plus d'autonomie, plus de douceur de vivre
Nous devons prendre le risque de nous séparer, de nous différencier d'être chers, de proches, nous devon renoncer parfois à des situations acquises, à des croyances, ou à des certitudes. Il nous appartiendra de trouver la bonne distance entre l'autre et nous, entre les différents désirs qui nous habitent et rendre conscients nos traumas.

En premier lieux commence l'expérience de l'abandon quelques fois à partir de simples changements de rythme introduits dans l'ordre habituel et tranquille de la vie d'un bébé, à l'occasion de brèves absences, de légers retards organisés ou impromptus, durables ou momentanés.....
Premier problème: les parents ne savent pas toujours mettre des mots sur leur non disponibilité, leur absences, leur entraves à leur engagements. Ils biaisent, ils cachent, éludent au lieu de s'affirmer et se positionner, EXPLIQUER. DIRE.
Alors selon notre sensibilité ou vulnérabilité de nourrisson, nous allons nous adapter au manque, un vide, ce vide qui prendra un caractère déconcertant, terrible, insoutenable, proche de l' effondrement ou de l'anéantissement, celui qui ouvrira une faille dans la confiance, certains états de malaise, de tensions, de stresse voir de panique naitrons ainsi de ces temps d'absences de maman de celui ou celle qui est là, prés de nous dans notre vie d'enfant ou de bébé.
Première blessure profonde, quelle soient réelles ou non, elles sont intériorisées comme des manques. Même si maman est là, mais quelle est absente parce préoccupée peut être, triste, absorbée par un deuil, l'enfant imagine, interprète le moindre indice mineur, l'ébauche d'un geste, d'un mouvement subtil ou voilé, tout cela s'inscrit douloureusement dans cette part de fragilité qui habite alors le bébé,l'enfant, dans cette séquence de vie là.
Alors vient la recherche, la quête d'un visage ou d'un sourire familier, le regard affolé, la respiration retenue, le ventre noué, un pincement de cœur, autant d'infimes petits signes qui structurent une symphonie pathétique et crient à leur façon: ne me quitte pas!!!!
Vide absence, silence éperdu, solitude chaos tatoueront leur marques tout à l' intérieur du corps-parole.
Angoisses, peurs, colères, désarrois muet, phobies, sentiments de dévalorisations, mal a dit ,telles de véritables bombes à retardement se réveilleront à partir d'un évènement banal, bénin, puéril, insignifiant... viendrons réactiver cette blessure primitive liée à un abandon vécu ou imaginé cela ne change rien à la force de l'empreinte.
*Maman n'a pas expliqué, maman n'a pas dit, maman avait peur de faire mal, maman a menti, maman avait dit: "ne pleure pas je reviens de suite......" alors quelle est partie toute la nuit ou toute la journée,sans m'expliquer qu'il y avait d'autre sources de plaisirs ou des obligations financières et que cela lui faisait du bien et lui permettrai d'encore plus m'aimer, de nous offrir une sécurité pour l'avenir, de me retrouver pour son plus grand bonheur.
*Maman a dit: "essaye de dormir, ça ne sert à rien de t'inquiéter, papa est parti en voyage pour longtemps. Alors qu'il venait de se tuer dans un accident de voiture!
C'est ainsi que le doute, la méfiance, l'insécurité, le sentiment de rejet ou l'impression de ne pas être digne d'intérêt tels des poisons polluent nos élans dégradent nos amours et pervertissent nos attentes. notre imaginaire dérape construit sa réalité nourrie de fantasmes chargés de donner un sens à l'inexpliqué.

Il nous faut apprendre à vivre les séparations et les ruptures! quelles soient décidées, souhaitées, voulues (relations sentimentales) j'en parlerai plus tard.
Subies et imposées (deuil, perte, abandon)
Elles peuvent surgir injustes impitoyables, soudaines et brutales ou lentes, la mort est non seulement vécue comme une perte mais aussi parfois comme un abandon ou une trahison:
"j'ai perdu mon mari/un enfant/une mère...!
"Il est parti trop vite, il m'a laissée"!
"Elle m'a fait ça! mourir avant moi, elle n'avait pas le droit!
Elle s'inscrira alors sous la forme d'un deuil gelé ou impossible à faire dans le corps de celui qui reste, elle reste sous forme de ressentiments, de violence cachées ou d'agressivité niée. de violence qui habite et envahie, mélangée d'autre sentiments et ressentiments, tristesse, regrets amers, incompréhension, révolte, colère...
"pourquoi à moi? pourquoi cela m'arrive t'il à moi,? maintenant?.......

Faire le deuil!
C'est se donner les moyens d'entreprendre quelques démarches:
1*Reconnaitre et dire les sentiments positifs ou d'amour que nous éprouvions pour la personne disparue.
2*Reconnaitre et dire les sentiments négatifs que nous portions sur la même personne
3*Reconnaitre et dire en quoi cette relation à été importante, difficile et stimulante, aliénante ou créative pour nous à différentes époques de notre existence.

1*2*3* Nous n'avons pas toujours pu leur dire combien nous les aimions, que cela soit parce nous étions spécialiste de l'auto privation (tabou familial?)
parce que nous n'en avion pas pris le temps? parce qu'il ne savait pas recevoir? parce que nous avons préféré nier nos sentiments ou en priver l'intéressé par fierté, ego, punition, vengeance, ressentiment???? Nous somme fait d'ombre et de lumière, l'important et de ne pas garder cela en nous comme un dépôt purulent et malsain, tel des cancers qui ne guérissent jamais, qui tout au plus a force de temps se calment nous laissant en rémission, jusqu'au prochain séisme.
Et on ressasse: J'aurai aimé lui dire!
Cela est possible en particulier par une symbolisation si la parole est trop difficile.
En déposant un objet symbolique sur la tombe, un bouteille de vin représentant son alcoolisme.
Un sac de bout de papiers où l'on inscrira toute les disqualifications, les dévalorisations, humiliations que la personne aura déposée sur vous.
Et évidement dans le positif tout ce que la personne aimait, ce qui vous liait. cela peut s'improviser avec ce que vous avez, ce qui vous parle, improviser des rituels ou un autel en cas de manque de tombeau.
*"Oui j'ai eu cet homme là comme géniteur même s'il n'a pas su devenir le père ou le papa que j'aurais qu'il fut ou voulu avoir!"
*" oui j'ai eu cette femme là comme mère, même si elle a été trop maman poule à me nourrir et me gaver de ses angoisses ou de ses manques"
*" oui je t'aimais mon frère et je suis fière d'avoir été ta petite sœur, je n'ai rien oublié, tout ce que tu m'a appris, tu m'a aidée à grandir, je te présente ma fille, c'est ta nièce, tu en serait tellement fière.

Cet acte de reconnaissance de nos parents par nous même nous réconciliera avec la chaine des générations et nous inscrira dans un devenir humain moins violent.
Se développer et maturer, grandir et croitre.
Ce sera accepter à la fois l'irruption d'un changement et le possible d'une perte dans nos relations les plus vitales. Celle d'un être proche qui nous est cher, celle d'un proche qui ne l'est plus parce que nous avons changé, parce qu'il a évolué et a suivi un chemin diffèrent du notre.

Tout au long de notre vie, nous quittons et nous sommes quittés.
Nous avons à renoncer à une grande part de ce que nous aimons.
la perte semble être le prix de l'agrandissement de la vie.
c'est aussi la source de la plupart de nos progrès.

Jaques salomé

...............................................................................................
syndrome Asperger= communication qui peut être différente


Dernière édition par MyRâa le Mar 5 Oct - 10:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://astraliens.forumactif.org
Astride
Visiteur
Visiteur
avatar

Féminin Age : 59
Date d'inscription : 19/01/2013
Messages : 7
Localisation : Bord de mer
Humeur : bleu
Zodiaque : Capricorne Signe Chinois : Coq
Emploi/loisirs : Reiki, Tarot, Nature

MessageSujet: Deuil   Sam 19 Jan - 8:37

Je cherche des réponses à ma douleur, inconsolable depuis le décès de mon frère. 5 mois, à pleurer , une vraie fontaine, et un gouffre en plein milieu de ma poitrine qui m'étreint, parfois je sens comme un petit être à l'intérieur qui sombre et étouffe.
Qu'est-ce qui pourrait réparer cette absence ? Comment oublier nos projets, nos rêves, que nous ne pourrons jamais réaliser.
Je suis en état de désolation permanente, comme un terrain ravagé après une guerre où pas même un oiseau ne viendrait faire un nid.
Pourtant j'ai eu des peines immenses, des deuils, avant lui.
Et là je ne retrouve plus les ressources nécessaires pour vivre et trouver du plaisir à simplement respirer.
Je cherche, je lis, je marche, je fais du Reiki, je m'accroche, je couds, je travaille d'arrache pied, rien à faire.
Je souris aux gens, je donne à cet homme mon "clochard céleste", il est ma lumière de chaque jour de la semaine.
Je n'avance pas.

De tout cœur, merci pour votre témoignage, vos idées, votre générosité.
Je reviendrai, je vous relirai, j'en sortirai.
Je ne serai plus triste et bleu....
Je redeviendrai
niai

...............................................................................................
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sam-77777
Manipura
Manipura
avatar

Masculin Date d'inscription : 05/08/2012
Messages : 432
Localisation : France
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: Les deuils en notre existence   Sam 19 Jan - 22:08

C'est très touchant, très pure et je suis sincèrement désolé pour toi
Tu as déjà développé de bonnes idées pour remonter la pente, mais comme tu le dis si bien, tu n'as plus l'énergie. Je pense que tu devrais aller rendre visite à un magnétiseur, que vous parliez, que tu te libère et qu'il te rende de l'énergie afin que tu puisse retrouver la joie de vivre.
J'ai un proche qui a eu des petits problèmes de "déprime" ou plutôt de remise en cause trop profonde de soi même, et je peux t'assurer qu'au bout de deux ou trois séances, elle revivait yeu

La prière me parait aussi propice au repos de son âme quelques instants, je ne sais pas si tu pratique (ou la méditation)

Quoi qu'il en soi, bon courage, je suis avec toi nous

...............................................................................................
Rien n'assure mieux le repos du cœur que le  travail de l'esprit
Revenir en haut Aller en bas
Astride
Visiteur
Visiteur
avatar

Féminin Age : 59
Date d'inscription : 19/01/2013
Messages : 7
Localisation : Bord de mer
Humeur : bleu
Zodiaque : Capricorne Signe Chinois : Coq
Emploi/loisirs : Reiki, Tarot, Nature

MessageSujet: Re: Les deuils en notre existence   Dim 20 Jan - 2:15

Oh Sam merci,
Merci d'avoir pris soin à me répondre, merci à ta fraîcheur, à tes 17 ans, merci pour ta générosité.
Surement tu as raison, tes conseils sont sages. Je devrais voir mon Maître Reiki, il est trop loin pour le moment, et puis j'aurais aussi besoin d'un long moment de silence. Nos vies modernes ne nous aident pas vraiment en ce sens.
J'opterai, je pense, sur tes sages conseils, d'aller voir un magnétiseur... Je prie, oui.
Je médite si je peux, je fais de mon mieux, je m'applique.

Je devrais être un exemple pour les personnes de ton âge et toi tu m'offres ton soutien.

Ta réponse et ta générosité me touchent beaucoup,

...............................................................................................
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
MyRâa
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Age : 49
Date d'inscription : 11/09/2009
Messages : 10863
Localisation : A l'ouest
Humeur : Tonglen
Zodiaque : Balance Signe Chinois : Singe
Emploi/loisirs : Maitre reiki

MessageSujet: Re: Les deuils en notre existence   Dim 20 Jan - 2:50

Bonjour Astride
Désolée de ne pas avoir été presente plus tot pour toi
Je comprend par où tu passe, ça a été mon sort il y a quelques années, j'ai dû mettre 10ans avant de pouvoir aligner 3mots sans être envahie par l’émotion.
laisse tomber le magnetisme, tu fais reiki tu as donc tout en toi, cela dit ce n'est pas si simple, mais reste avec cet outils ;)
affectueusement miawl

...............................................................................................
syndrome Asperger= communication qui peut être différente
Revenir en haut Aller en bas
http://astraliens.forumactif.org
Astride
Visiteur
Visiteur
avatar

Féminin Age : 59
Date d'inscription : 19/01/2013
Messages : 7
Localisation : Bord de mer
Humeur : bleu
Zodiaque : Capricorne Signe Chinois : Coq
Emploi/loisirs : Reiki, Tarot, Nature

MessageSujet: Re: Les deuils en notre existence   Dim 20 Jan - 3:25

MyRâa,
Tu prends soin de me donner une réponse, ne sois pas désolée, tu es présente, je le sens même ici là devant mon écran... Tu pratiques le Reiki à distance ?
Je ne peux que te remercier du fond du cœur.
J'ai fais une séance Reiki, d'auto-guérison ce matin, c'est difficile mais je m'applique, je recommencerai ce soir pour m'ancrer.
Et demain encore, et les jours suivants...
Je dirai mes avancées, quels chemins me sont bénéfiques, thank

...............................................................................................
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
MyRâa
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Age : 49
Date d'inscription : 11/09/2009
Messages : 10863
Localisation : A l'ouest
Humeur : Tonglen
Zodiaque : Balance Signe Chinois : Singe
Emploi/loisirs : Maitre reiki

MessageSujet: Re: Les deuils en notre existence   Dim 20 Jan - 3:51

vert Oui a distance
ce n'est pas tant t'ancrer (que je ressent) c'est adoucir, réchauffer, (c'est froid )
je peux t'offrir 30mn sans aucun souci. A voir demain, tel moi n'hésites pas nous
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

...............................................................................................
syndrome Asperger= communication qui peut être différente
Revenir en haut Aller en bas
http://astraliens.forumactif.org
Astride
Visiteur
Visiteur
avatar

Féminin Age : 59
Date d'inscription : 19/01/2013
Messages : 7
Localisation : Bord de mer
Humeur : bleu
Zodiaque : Capricorne Signe Chinois : Coq
Emploi/loisirs : Reiki, Tarot, Nature

MessageSujet: Re: Les deuils en notre existence   Dim 20 Jan - 4:49

[size=12]
Tu es un merveilleuse rencontre !
J'ai de la chance.^ snoop

Je suis preneuse d'une séance à distance, je prends contact avec toi pour que nous puissions convenir ensemble du moment.

lill

...............................................................................................
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
MyRâa
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Age : 49
Date d'inscription : 11/09/2009
Messages : 10863
Localisation : A l'ouest
Humeur : Tonglen
Zodiaque : Balance Signe Chinois : Singe
Emploi/loisirs : Maitre reiki

MessageSujet: Re: Les deuils en notre existence   Dim 20 Jan - 5:53

vert merci!
Mais! c'est Toi que tu dois remercier, ai toujours confiance en toi, sache t'écouter comme tu viens de le faire en arrivant ici ;) (ou ton frêre te guide ;)
je ne suis qu'un passage, tu remonteras de toi même et seras une FORCE!
a bientot donc yeu

...............................................................................................
syndrome Asperger= communication qui peut être différente
Revenir en haut Aller en bas
http://astraliens.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les deuils en notre existence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les deuils en notre existence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre Père!!!
» Prière à Notre-Dame de Lourdes
» Belle fête de Notre Dame du Rosaire !
» Les 18 Apparitions de la Vierge à Bernadette en 1858 et prière à Notre-Dame de Lourdes
» Neuvaine à Notre Dame du Sacerdoce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astraliens :: Individualisation :: Les outils pour un développement personnel :: En finir avec sa souffrance!-
Sauter vers: