Portail*Portail*  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ASTRALIENS Forum SPIRITUEL: S' INDIVIDUALISER ET ŒUVRER VERS SA TRANSFORMATION : DÉVELOPPEMENT ESSENTIEL...Voyage astral... Rêves...ASTRALIENS: LA CONSCIENCE DANS TOUS SES ÉTATS

Partagez | 
 

 Si nous ouvrons "Le LIVRE des MORTS"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MyRâa
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Age : 49
Date d'inscription : 11/09/2009
Messages : 10863
Localisation : A l'ouest
Humeur : Tonglen
Zodiaque : Balance Signe Chinois : Singe
Emploi/loisirs : Maitre reiki

MessageSujet: Si nous ouvrons "Le LIVRE des MORTS"   Jeu 12 Aoû - 11:02



Ce livre nous apprend que les Égyptiens mettaient dans le cercueil une sorte de guide pouvant faciliter l'entrée du défunt dans le monde invisible.
ce livre dévoilait même les pièges que le mort devait éviter à tout prix, pièges tendus par les dieux et qu'il suffisait de connaitre pour atténuer, voire dissimuler les fautes commises dans la dernière vie.
le livre des morts décrivait en somme tous les obstacles que l'âme pouvait rencontrer au cours de son voyage au royaume des ombres et donnait au défunt la possibilité de plaider sa cause devant les juges. Un rouleau révélait aussi les noms des démons et des dieux inquisiteurs, la connaissance de ces noms donnant au défunt tout pouvoir sur eux. Le vrai nom étant invoqué, un esprit bon ou mauvais mettait ses pouvoirs au service de celui qui l'appelait. Des hommes ont cru et certains croient encore aux pouvoirs magiques du nom.

A noter qu'il existe plusieurs livres des morts usités en Égypte.
le musée du Louvre pour sa part, en possède plusieurs qui ne sont pas identiques et qui sont illustrés de figures variées.



Rien n'était laissé au hasard. Le nom du défunt était écrit sur un papyrus que l'on glissait sr le corps ou à ses cotés, de façon à ce qu'il n'oublie pas sa véritable identité. car il était dit qu'une âme sans nom disparaissait dans les ténèbres du cosmos. Il y avait même dans le tombeau de la nourriture que la famille et les amis devaient régulièrement renouveler afin que le mort n'en soit pas réduit à manger ses propres excréments.
Si les anciens Égyptiens ont créé l'ancêtre de Satan avec Seth appelé aussi, et identifié à Typhon par les Grecs Sutekh, ils croyaient aussi aux enfers dans lesquels ils descendaient la nuit pendant leurs sommeil afin de rejoindre les morts.
les plus croyants et afin de mieux établir ces sortes de relations entre le monde des vivants et celui des morts, faisaient appel à des magiciens capables d'interpréter les rêves allant même comme cela a été indiqué sur de nombreux papyrus découverts à Sakkara, jusqu'à payer quelqu'un pour rêver à leurs place.
Aucun peuple n'a été aussi prés del a mort étant toujours présente dans les agissements des anciens d'Égypte. on lui parlait, on lui confiait sa pensée, ses secrets et on la préparait à recevoir l'âme de chacun. Et cela dans un concept d'éternité et d'immortalité à condition que le corps, réceptacle de l'âme, soit traité.
l'âme était constituée de deux parties: le BA et le KA conditionnement de la vie de l'homme et de sa conscience individuelle qui le rend responsable devant ses juges, devant ses dieux.
le KA était considéré comme une force vitale mystérieuse, une réplique de l'âme, un reflet de la vie terrestre que le mort conservait dans sa tombe et qui grâce aux rites célébrés par les prêtres devenaient réalité.
Les prêtes assuraient ainsi une vie sereine dans les tombeaux à des défunts qui pouvaient à tout moment surgir pour venir se réchauffer aux rayons du soleil.

A la mort, le ba et le ka sont toujours étroitement liés l'un à l'autre et c'est la raison pour laquelle le défunt n'aura pas la possibilité de se réincarner tant que son corps matériel ne sera pas disponible.
Alors, pour que l'esprit puisse un jour reprendre possession de sa chaire, il fallait la soustraire à la corruption et la momification restait le traitement idéal.
D"abord réservé aux personnages de sang royal, cette opération s'étendit peut à peu aux autres dignitaires et finalement passa au stade industriel, plusieurs méthodes étant alors proposées aux gens de peuple dont certaines, les moins fortunés, pouvaient payer à crédit leur future réincarnation.
Curieuse pratique en effet, dans la "curieuse" histoire des hommes. vert
Revenir en haut Aller en bas
http://astraliens.forumactif.org
 
Si nous ouvrons "Le LIVRE des MORTS"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Sortir au jour" le livre des morts Egyptiens
» Le livre des morts égyptien
» Le livre des morts tibétains
» Livre des morts tibétain
» Le livre des morts tibétain, une étude du Bardo Thödröl (1 et 2/2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astraliens :: Individualisation :: Esoterisme :: ésotérisme :: Religions-
Sauter vers: